Coach Abdelouahed Saji eddine

▪Président fondateur de Canada Coaching inc et de l’approche de changement Stimulus3C
▪Coach professionnel et enseignant certifié en programmation neuro-linguistique ( Montréal, Canada ) en deux spécialités:

  • Coaching de vie ( personnel )
  • Coaching corporatif ( d’affaires )

▪Praticien en Hypnose Humaniste ( Institut Français d’hypnose humaniste et éricksonienne IFHE )
▪Praticien en Hypnose Éricksonienne ( Institut Français d’hypnose humaniste et éricksonienne IFHE )

Ingénieur technologue en génie mécanique, il  a commencé sa carrière dans le domaine de l’industrie comme responsable de la maintenance industrielle, planificateur, directeur industriel et finalement administrateur de ses propres compagnies que se soit au Maroc avant et aussi au Canada.
Il a été formé par les leaders de la PNL et de l’hypnose comme:

  • Sid Jacobson ( Directeur du south central institute of NLP de la nouvelle Orléans )
  • Olivier Lockert ( Directeur de IFHE institut français d’hypnose humaniste et éricksonienne )

Il a plusieurs autres formations en comptabilité, en planification des travaux, en entreprenariat, en technique de vente et en programme de gestion avancé « mini-compagnie ».

Arrivé ici au Québec en 2009, Coach Abdel comme on l’appel ici à Montreal, est marié et père de 4 enfants ( Hiba, Yasmine, Aya et Mohamed ), homme de terrain, Fonceur, motivateur et rien n’est impossible pour lui.

 

112coach-abdelouahed-saji-eddine

 

“Sur toute machine, il y’a deux boutons, un pour la faire marcher et un autre pour l’arrêter, si ça fait si longtemps que vous pesez sur un bouton et que ça ne fonctionne toujours pas. Assurer vous d’abord que vous pesez sur le bon bouton!.”

«Coach Abdelouahed Saji eddine»

Oeuvre auprès de plusieurs associations et centre communautaire comme bénévole, adore le sport depuis l’enfance, il est 2eme DAN en Zen Kwan Do et enseignant en bodybuilding.

Il a commencé l’expérience entrepreneuriale très tôt à l’âge de 12 ans comme vendeur ambulant dans les petites rues de sa ville natale Settat au Maroc et c’est à cet âge qu’il va vivre ses premières expériences dans le domaine de la vente, Connu pour ses histoires de vie qu’il ne cesse de raconter dans les séminaires et les rencontres, il nous raconte une de ces histoires ici dans cette présentation:

« à l’âge de 12 ans j’avais réussis à convaincre un membre de ma famille à se porter garant envers un vendeur grossiste des jouets pour enfants afin que je puisse procurer des jouets à crédit pour les revendre. Et après avoir trouvé une place cote à cote des anciens vendeurs de la rue ( une tache qui ne semble pas être facile en cette période de l’année ) et vers 13h et dans une ville comme Settat en été, il fait très chaud et j’ai vu tout le monde ramassés leurs produits pour quitter et revenir vers 16h l’heure ou la température commence à baisser petit à petit. ce jour la, moi j’ai décidé de garder ma marchandise étalé pour vendre un peu plus en l’absence des concurrents. et je me suis allongé en sous d’une parasol pour une petite sieste bien mérité.

Vers 15h30 lorsque la rue a commencé à reprendre vie, une passante penche pour me demander le prix d’un jouet et ce qu’elle me montre peut ressembler à tout sauf à un jouet ( je n’oublierais jamais ce moment ) en une minute je vois toute mon argent ( je veux dire l’argent du grossiste hahhhh) je vois toute cet argent s’évapore, en faite tous les jouets ont été déformé, si je dis pas fondus par la forte chaleur de ce jour. J’ai ramassé les quelques jouets qui ont été resté bons et j’étais aller voir le marchand pour lui demander de me donner encore plus de marchandise et je lui ai rien raconté à ce moment, le gars m’a passé encore sans aucun mots ( il a quelqu’un de confiance qui me garant ! ) et je suis repartis reprendre ma place, mais cette fois ci avec plus d’expérience!.

Après 10 jours de vente vers la fin de cette période estivale je repars voir le monsieur, pour régler mes factures et en même temps je lui ai raconté mon histoire de ce jour, et….surprise…le monsieur accepte de reprendre les jouets endommagés comme retour. et je n’ai pas payé aucun sou pour ça.

Après avoir réglé mes factures, il me restait 400 dh de bénéfice. c’est un peu l’équivalent de 50 $ canadien. une somme en ce temps ( 1984 ) est assez suffisante pour acheter tout ce qu’il me faut pour la rentrée scolaire, vraiment tout ( Frais de scolarité, livres, habilles…) et comme c’était une journée de la fête ( Achoura ), j’avais pas oublié d’acheter une petite surprise pour la famille!.

C’était une expérience parmi d’autres qui m’ont permis de grandir et de devenir ce que je suis aujourd’hui.
Depuis ce jour j’ai vendu tout ce qu’on peut vendre ( jouets, fruits, légumes, habilles, produits cosmétiques, des oiseaux, décorations ) j’ai fabriqué des cages, j’ai travaillé dans des camps pour les jeunes….

Et depuis ce jour, j’ai appris à compter sur moi même.
Depuis ce jour je me suis pris en charge financièrement par moi même.
Depuis ce jour, j’ai appris à respecter mes engagements envers moi même et envers les autres.
Depuis ce jour, j’ai appris que pour changer, il faut bouger.
Depuis ce jour, j’ai appris que dans la vie il n’y a pas d’échec, il y’a juste des apprentissages et que tout devient possible si on croit tellement à ce qu’on entreprend »

Coach Abdelouahed Saji eddine